Cadavre sexy – épisode 12 (par Marie Vareille)

Une comédie romantique gratuite à suivre chaque mercredi

La pluie battait contre les carreaux de la chambre d’hôtel. Affalée sur son lit king size, Delphine entamait le cinquième paquet de noix de cajou du mini-bar.

— Ma chérie, crois-moi, si tu étais amoureuse de ce Daniel Blok, tu ne serais pas ici avec moi, mais avec lui, en train de te siffler une bouteille de champagne rosé, nue sur le carrelage d’une cuisine en mode 9 semaines 1/2.

— David Bloch, pas Daniel, rectifia Clara machinalement, et 9 semaines et demi, on ne peut pas dire que ça finisse bien.

Delphine leva les yeux au ciel et alluma la télévision.

Continue Reading

Cadavre sexy – épisode 11 (Marianne Levy)

Une comédie romantique gratuite à suivre chaque mercredi

— Écoute Clara, je te comprends. C’est un vrai traumatisme de découvrir que l’homme avec lequel on vit depuis quatre ans passe tous ses mardis soirs à se frotter contre une panthère, surtout une panthère qui porte des sous-vêtements en imprimé léopard, dit Delphine allongée sur le dos dans le hammam de l’hôtel Normandy de Deauville. Tu as besoin de prendre du recul, de faire le point, d’accord. Mais, je ne vais pas te regarder laisser passer la chance de ta vie.

Dans la pénombre, Delphine parlait trop fort. Sa voix résonnait sur la mosaïque italienne bleu nuit qui scintillait malgré le nuage de vapeur d’eau parfumée à l’eucalyptus qui noyait la salle du sol au plafond. Si son amie continuait à raconter leur vie comme après quatre verres de Get 27  avec la voix de Dark Vador victime d’une rhinopharyngite, elles allaient se faire lyncher par une meute de femmes presque nues prêtes à faire fondre leurs corps à prix d’or.

— Chuuut, Delph’, moins fort, on nous écoute, murmura Clara.

Son amie se retourna sur le ventre et s’exclama :

— Évidemment qu’on nous écoute ! C’est passionnant ce qui t’arrive ! N’est-ce pas madame ? demanda-t-elle à leur voisine la plus proche avant de poursuivre. Tu en connais beaucoup des filles qui reçoivent des lys d’un mystérieux inconnu, embrassent Dieu avec la langue, ont la chance de réaliser à temps qu’un homme de cinquante ans s’appellera bientôt un vieillard et découvrent, finalement, que leur Cyrano est un type charmant qui n’a même pas besoin de se faire refaire la cloison nasale pour être séduisant ?

Continue Reading

Cadavre sexy – épisode 10 (Sophie Henrionnet)

Clara régulait les rendez-vous et urgences qui se pressaient aussi bien au standard que dans l’entrée de la clinique.

Le postérieur vissé à son fauteuil de bureau (désigné par un créateur qui ne devait pas s’asseoir très souvent), l’esprit papillonnant un peu partout mais absolument pas au secrétariat, elle traitait sans discontinuer les doléances diverses et variées des patients avec une seule idée en tête : relire le message de Cyrano et lui répondre.

Continue Reading

Cadavre sexy – épisode 9 (Adèle Bréau)

Une comédie romantique gratuite à suivre chaque mercredi

– Christian !

Clara essaya de se dégager des bras puissants de Lechevalier, alors qu’on tapait de manière de plus en plus insistante sur la porte. Habilement, pourtant, celui-ci plaqua son pied contre la chambranle, et fit tourner la clé dans la serrure, sans quitter sa proie des yeux.

– Oui ?

Tout en répondant, il plaça un doigt sur les lèvres de Clara, et se mit à les caresser doucement alors qu’elle tentait de retrouver une respiration normale.

– C’est Sylvain, je peux entrer ?

– Je suis en consultation. Je viens te voir plus tard.

– Si tôt ? Tu te fiches de moi ? Ouvre, c’est important. Faut que je te raconte un truc fou. Ça concerne Clara.

Continue Reading

Cadavre sexy – épisode 8 (par Tonie Behar)

Une comédie romantique gratuite à suivre chaque mercredi

 

 

Déboussolée, Clara referma vivement la porte du cabinet du Dr Bloch pour pousser celle du Dr Lebon. Le généraliste était déjà assis derrière son bureau, les cheveux gris soigneusement peignés et le nœud papillon bordeaux vissé au col de sa chemise bleu ciel. Il l’accueillit avec un sourire plein de sollicitude

– Bonjour Clara ! Comment allez-vous mon petit ? Vous êtes toute pâle !

Continue Reading

Cadavre sexy – épisode 7 (par Isabelle Alexis)

Une comédie romantique gratuite à suivre chaque mercredi

—Ah ? s’étrangla Clara, je pense que vous devez confondre…Ce n’est pas possible.

—Je crois bien que si, répondit Christian en jetant un dernier regard dans le miroir… Mais je suis là, si vous voulez, je peux vous consoler.

Il venait de se planter devant elle et l’observait sans bouger, les yeux à nouveau rieurs.

—Non. Je ne vous crois pas. La seule chose que je crois c’est que…

Continue Reading

Cadavre sexy – épisode 6 (par Marie Vareille)

Une comédie romantique gratuite à suivre chaque mercredi

Clara soupira et commença à jouer avec le couteau en argent sur la nappe damassée. L’absurdité de la situation lui sautait aux yeux. Elle avait été prête à accepter un rendez-vous secret avec un parfait inconnu… Peut-être était-il temps qu’elle se pose les bonnes questions. Eric avait ses défauts, mais au moins il était fidèle. Elle, elle courait en talons et sous-vêtements en dentelle à l’appel du premier inconnu qui lui envoyait trois vers en anonyme ? Qu’est-ce qui lui passait par la tête en ce moment ?

Eric, toujours au téléphone, faisait des allers-retours devant l’accueil du RTS. Il eut un petit signe d’excuses à l’attention de Clara qui se força à sourire et détourna les yeux.

Continue Reading

Cadavre sexy – épisode 5 (par Marianne Levy)

Une comédie romantique gratuite à suivre chaque mercredi

Clara – 20.25
Je suis en place. Je répète, je suis en place. Je peux t’appeler ?

Delphine – 20.25
Grouille alors, c’est l’heure du bain donc de la guerre. Gustave tient ça de son père, il a un rapport compliqué avec l’eau #Grrrr

Clara soupira soulagée. Dans cinq minutes, elle avait rendez-vous avec le mystérieux inconnu au RTS. Le bouquet de lys blancs, la lingerie PLUS le Restaurant Très Secret , l’un des meilleurs de Paris, c’était, avait conclu Delphine après avoir pris connaissance des quelques mots sur la carte qui accompagnait le paquet Aubade, le « combo de l’amoureux parfait ».

Un dîner ?

RTS

Vendredi. 20h30.

Clara pouffa en se disant que la découverte de l’invitation dactylographiée lui avait fait autant d’effet que lorsqu’elle avait compris en lisant Autant en emporte le vent qu’entre Scarlett et Rhett  tout serait possible.

Continue Reading

Cadavre sexy – épisode 4 (par Sophie Henrionnet)

Une comédie romantique gratuite à suivre chaque mercredi

Les joues de Clara hésitaient entre le carmin et l’écarlate.
— Le petit salaud !
— …
— L’ordure…, reprit-elle en tapant du poing sur table, faisant trembler dangereusement les verres.
— …
— Je vais le… me… te…
— Un problème avec Éric ? tenta Delphine.
Clara reposa violemment son portable sur la table et tourna vers son amie des yeux étonnés.

Continue Reading

Cadavre sexy – épisode 3 (par Adèle Bréau)

Une comédie romantique gratuite à suivre chaque mercredi

La journée s’était déroulée comme souvent, sans que Clara trouve une seconde pour penser, se poser, téléphoner ou même prendre le temps d’une pause déjeuner. Et ça n’était souvent pas plus mal, car cela lui évitait de ressasser l’attitude quotidiennement exaspérante d’Éric. En revanche, cette fois-ci, l’attention de la jolie assistante médicale avait été plus qu’absorbée par le petit théâtre virevoltant de la clinique. Un à un, elle avait détaillé ses protagonistes, cherché dans une attitude, un regard ou une gêne soudaine, même imperceptible, à démasquer chez les quatre médecins dont elle gérait les agendas, l’amoureux transi.

Las ! Lebon était resté fidèle à lui-même, enchaînant sans sourire les grippés, les nauséeux et les malades imaginaires ; Taïeb avait ri avec sa jovialité habituelle à chaque poignée de main rassurée de ses patients inquiets – le dentiste conservait sans conteste la place maîtresse dans l’imaginaire angoissé des salles d’attente –, God avait passé un long moment avec sa Pute, pardon Pouzzh, avant de foncer à son club de tennis en ânonnant un « à plus tard » peu amène, quant à David Bloch, il avait appelé pour la prévenir qu’il était d’accouchement. Le mystère restait entier, et le colonel Moutarde avec son chandelier. 

Continue Reading